Création d'entreprise

La création d'entreprise apparait généralement comme un projet de vie personnel au delà du simple projet professionnel. Il est souvent difficile pour ces nouvelles entreprises de se forger un nom sur le marché économique actuel. C'est pourquoi, certaines étapes sont à suivre et certains paramètres sont à prendre en compte.

De l'idée à l'autodiagnostic

Fondée à la base sur une simple idée, la création d'entreprise nécessite de faire preuve d'innovation pour surprendre le consommateur et alors créer ou répondre à de nouveaux besoins. Cette innovation peut être aussi bien être technique que commerciale, l'important étant de se différencier de la concurrence.

L'entrepreneur se doit d'avoir un esprit suffisamment critique afin d'avoir le recul indispensable pour s'adapter à tout environnement. Un bilan personnel peut donc être utile pour mieux cerner ses objectifs proprement personnels et appréhender les éventuelles contraintes.

Formalisation du projet professionnel

La création d'entreprise ne résulte pas seulement de l'esprit d'entreprendre, l'expérience et les connaissances du futur dirigeant sont indispensables pour mener à bien le projet envisagé.

Cet environnement doit être analysé et décortiqué de fond en comble pour en comprendre les différentes problématiques et en dégager les opportunités et les menaces. L'étude de marché, de l'environnement vise à réduire les incertitudes au lancement mais aussi à élaborer le business plan qui sera présenté aux différents partenaires et intermédiaires (partie économique, financière et juridique) pour entre autre obtenir des financements.

De nombreuses sources d'informations existent pour les entrepreneurs afin de faciliter leurs démarches d'études et de renseignements : l'INSEE, la Chambre du commerce et de l'industrie, les revues professionnelles, l'INPI ou encore sur les sites officiels du gouvernement.

D'autres alternatives à la création pure et simple d'entreprise existent comme la reprise d'entreprise, la location gérance ou encore la franchise.

Ce qu'il faut savoir :

  • Au niveau du droit, la législation prévoit une loi pour l'initiative économique qui inclut la possibilité d'un temps partiel ou d'un congé pour permettre aux salariés de se plonger dans leur projet de création d'entreprise.

  • Il faut veiller à protéger son projet, et ce grâce notamment au droit de la propriété intellectuelle (d'auteur et industrielle). L'objectif étant de protéger les brevets, marques et autres éléments immatériels émanant de l'idée.

  • L'Etat accorde diverses aides à la création d'entreprise pour soutenir les entrepreneurs (La Chambre du commerce et de l'industrie, La Chambre des métiers et de l'artisanat, Greffe du tribunal du commerce...)

  • Pour toute création d'entreprise, il est nécessaire de s'adresser au Centre de Formalités des Entreprises (CFE) en premier lieu pour le contrôle et la transmission du dossier de création d'entreprise.

Pour plus d'information, consultez le guide du créateur d'entreprise sur www.pme.gouv.fr.