L'affacturage ou factoring

L'affacturage ou factoring est souvent mal connus ou mal apprécié des dirigeants d'entreprise. Pourtant il peut être utilisé afin de faire face à des problèmes temporaires de trésorerie.

Qu'est ce que l'affacturage ?

L'affacturage (ou factoring) est un type de financement à court terme qui permet de recouvrer les créances d'une entreprise en faisant sous-traiter le remboursement de celles-ci à un établissement financier (appelé "l'affactureur" ou le "factor")

C'est donc une technique de gestion financière où l'affactureur va assumer le recouvrement de la créance pour l'entreprise. Cette méthode est soumise à un accord contractuel où sont définis optionnellement le degré des pertes supporté par l'établissement de prêt.

Les missions du factor

Les services rendus par la société d'affacturage peuvent être :

  • L'affactureur gère tous les paramètres des créances pour le compte de l'entreprise cliente comme un service, c'est une délégation de la gestion (relances, enregistrements, encaissements...) mais sans le financement.
  • L'affactureur émet un prêt pour recouvrir les créances du client (un pourcentage des créances) et finance ainsi la trésorerie de l'entreprise créditrice.
  • L'affactureur se porte caution en garantissant le paiement des créances, on parle alors d'assurance-crédit pour prévenir du risque d'impayé.

Les 3 solutions pouvant être consenties conjointement.

Le mécanisme de l'affacturage est simple, la société d'affacturage récupère la créance du créditeur en payant celui-ci, il acquiert ainsi la créance.

La société d'affacturage se rémunère à chaque cession de créances sur la base d'un taux fixe ou variable (entre 0.1 et 3% du montant des créances) ; des contrats forfaitaires sont envisageables (coût fixe).

La technique d'affacturage permet alors de garantir les créditeurs des impayés de leurs clients et de financer rapidement les factures émises.

Exemple d'affacturage

Un client va passer commande à son fournisseur, ce dernier va lui fournir la prestation demandée avec la facturation qu'elle engendre.

Le fournisseur détenant la créance va alors la céder à la société d'affacturage, cette dernière avancera alors les fonds au fournisseur en garantissant la créance.

La société d'affacturage se charge alors des relances auprès du client et c'est elle qui encaissera le règlement à l'échéance et qui recouvrira ainsi la créance.

Cas particulier d'affacturage

Si la créance n'est pas recouverte à l'échéance par le débiteur, un recours à l'amiable s'ouvre suivi éventuellement d'un ultime recours en contentieux.